PREPARATION SOMMET AFRIQUE-FRANCE : LES EXPERTS DE LA MINUSMA ET DU RAID FRANÇAIS RENFORCENT LES CAPACITÉS OPÉRATIONNELLES DE NOS FORCES DE SÉCURITÉ.

La cérémonie de fin de formation sur la protection rapprochée des hautes personnalités a eu lieu le vendredi 02 décembre 2016, dans l’enceinte de l’école Nationale de police.

Présidée par le directeur de la formation, le contrôleur Général Kononzé DAO. Plusieurs personnalités civiles et policières ont pris part à cette cérémonie.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de la préparation du sommet Afrique-France. L’objectif était de préparer activement les forces de sécurité afin qu’il soit à hauteur de souhait.

Il s’agissait de deux sessions de formation. La première a regroupé 20 éléments dont une femme de la brigade Anti-criminalité. Durant 2 semaines les stagiaires ont bénéficié des experts de la MINUSMA le module 1 de l’accompagnement de sécurité. En effet le public a eu droit à des exercices de simulation dans différentes techniques telles que le triangle, le diamand, le cercle et le hérisson.

La seconde a vu la participation de 60 éléments du Groupement d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) partie intégrante de la Force Spécial Anti-terroriste (FORSAT). Repartis en deux groupes de 30/30 chacun, les éléments de la GIPN-FORSAT ont durant 15 jours bénéficié des experts de la Police de la Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion (RAID) de la France des modalités de la protection de base, l’augmentation au cours du temps de la menace et du dispositif autour de la personnalité.

Au cours de cette cérémonie le public a assisté également à des exercices de simulation dans différentes techniques à savoir, faire une base en triangle de protection des personnalités hautement menacées tout en intégrant le système de véhicule sorti et évacuation.

Selon l’inspecteur principal Diakalia DIARRA stagiaire, cette formation les a permis d’apprendre les techniques nécessaires pour assurer la protection d’une haute personnalité. Pour lui cette démonstration prouve qu’ils sont suffisamment outillés et aguerris pour assurer la protection d’une personnalité face à n’importe quelle situation dangereuse à partir de l’usage du couteau, comme l’arme à feu et le déplacement à piéton ou du vehicule. Il se dit très ravi de participer à cette formation avec des instructeurs compétents et avec des techniques d’actualités.

Le formateur de la MINUSMA, le Commissaire de Police, Somavo YVES, a tout d’abord remercié les stagiaires pour leurs disponibilités car protéger une personnalité demande plus de disponibilité. Il se dit très satisfait du travail abattu des stagiaires durant la formation. Pour lui le travail d’un agent de protection n’est d’autre que le don de soi.

Pour le formateur du RAID français, Perric TESSIR, le niveau des stagiaires était très élevé et affirme avoir été très surpris du professionnalisme des apprenants.

Selon le Commandant de la BAC et du GIPN-FORSAT, le Commissaire Divisionnaire Youssouf BINEMA, cette formation a un grand sens et a une importance capitale pour le rehaussement du niveau de ces éléments. Pour lui les éléments formés sont aptes à faire cette formation et se dit fiers du niveau des stagiaires qui ont pu apprendre plusieurs techniques en 15 jours seulement.

Le Directeur de la Formation, le Contrôleur Général, Kononzé DAO, a affirmé que cette formation contribuera au renforcement des capacités opérationnelles de nos forces. Pour lui « les démonstrations auxquelles nous avons assistés nous rassure et prouve que nos éléments sont prêts à des modules de formations d’actualités ». Le Contrôleur Général DAO a nom du Directeur Général de la Police Nationale remercié la MINUSMA et le RAID français pour le transfert de compétences.

La remise symbolique des cadeaux offerts aux formateurs suivie des photos de familles ont mis fin à la cérémonie.

Youssouf SAMAKE, Stagiaire