Soutenance à la Faculté de Droit Le Maréchal Des Logis Chef Zoumana Tangara Docteur en Droit privé

dsc_0460‘’Les garanties procédurales en matière pénale au Mali’’ telle était la thèse soutenue par le MDL/C Zoumana Tangara pour l’obtention de son doctorat en Droit privé. Pour la circonstance, les spécialistes du Droit ont massivement fait le déplacement le vendredi 07 octobre 2016, dans la matinée dans l’amphithéâtre de la Faculté du droit public pour assister à la soutenance, Le jury était composé de Sénégalais et de Maliens. Parmi eux, on pouvait noter la présence du Directeur Général de la Gendarmerie, le Magistrat Colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, du chargé à la communication du ministère de la sécurité, M. Amadou Sangho.

Dans son exposé, l’auteur de la thèse, Dr Zoumana Tangara a convaincu l’assistance par la pertinence de son sujet pourtant très banal, lorsqu’un jour à Boulkassoumbougou on a interpellé un Monsieur de façon arbitraire parce qu’il sortait avec une jeune fille et qui a été par la suite déféré.

C’est pourquoi, il a expliqué que son travail a été conçu de façon à pouvoir combler les insuffisances laissées par notre code de procédure pénale qui selon lui est loin d’être parfait. ‘’J’ai mené beaucoup de réflexion en consultant fortement les droits Français, Sénégalais et Burkinabé. J’ai apporté une innovation au regard de notre code de procédure pénale. Le législateur malien a occulté le juge des libertés et de la détention. J’ai eu à mentionner cela’’, a précisé Dr Tangara.

Il a en outre expliqué que malgré des innovations apportées dans notre code de procédure pénale en 2001, qu’il comporte toujours des manquements sur certains de ses articles. ’’Il y a eu des innovations en 2001 parce que le législateur malien a pris en compte l’assistance de l’avocat dans son article 76 alinéa 3. Mais, il y a un manquement dans ce même article dans son alinéa 7 qui stipule que l’officier de police judiciaire peut entendre le client mais que l’avocat ne peut entendre le client sans pourtant passer par l’officier de police judiciaire. Il est temps que le législateur revoit ces aspects là’’, a-t-il prévenu.

Cependant, le nouveau docteur en droit privé, le MDL/C Zoumana Tangara se dit convaincu que son manuel sera sans nul doute un plus pour le code de procédure pénale, car il vise à renforcer les capacités des propositions, des mécanismes nouveaux. Toute chose qui ne pouvait pas laisser indifférent les membres du jury qui ont apprécié à juste titre et le fond et la forme du manuel en question.

Quant à l’invité principal de cette soutenance, le Directeur Général de la Gendarmerie, le Magistrat colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, il se dit submergé par un sentiment de joie, de réconfort de voir l’effort fourni par Tangara couronné de réussite. Ainsi, il a au nom de tous les personnels de la gendarmerie en particulier et de l’Armée en général adressé ses félicitations au MDL/C Tangara pour avoir honoré les porteurs d’uniforme en obtenant avec brio son doctorat en droit privé avec la mention honorable.

S’agissant du choix de la thèse, le DG de la gendarmerie estime que ce thème cadre bien avec son emploi professionnel à la gendarmerie et surtout le service au niveau duquel il sert présentement qui est le pool économique et financier de Bamako. Avant d’exhorter les autres à s’inspirer du courage et de l’engagement du désormais Docteur Tangara‘’. Seul le travail est libérateur et la réussite est au bout des efforts’’, a-t-il déclaré.

MDL Dramane Dembélé